Navigation – Plan du site
Les criminologiques de Tarde

XXXIVe Congrès français de criminologie, Agen Septembre 2004

Responsables, coupables, punis ? Fragments d’un interminable débat -

Ce congrès était organisé par l’Association française de criminologie, l’Ecole nationale d’Administration pénitentiaire, l’Ecole nationale de la Magistrature et l’Association régionale de criminologie d’Aquitaine, avec le soutien de la Société Française pour l’Histoire des Sciences de l’Homme, à l’occasion du 100e anniversaire de la mort de Gabriel Tarde et de l’inauguration du pôle historique de la médiathèque Gabriel Tarde.

Fondement de la modernité, la question majeure de la responsabilité pénale, corollaire  de la libre volonté d’un sujet de droit, ne cesse, depuis plus de deux siècles, d’animer les débats publics lorsque s’impose l’examen de son éventuelle absence. Par-delà les controverses médico-légales, la reconnaissance d’une possible irresponsabilité pénale et, conséquemment, de l’impossible punition de crimes ou de délits, rend manifeste les ressorts répressifs qu’une société se donne. Si, à l’occasion du centième anniversaire de la mort de Gabriel Tarde, il est fécond de revisiter les termes d’un débat que la pensée de ce magistrat et philosophe a profondément enrichi, il apparaît aussi nécessaire de mieux comprendre les motifs de son actualité.

Après avoir consacré la 1ère journée du congrès à l’actualité de la pensée de G. Tarde, les deux autres journées du congrès ont abordé des problématiques contemporaines de l’interminable débat sur la responsabilité/irresponsabilité pénale grâce à la mise en situation de quatre thématiques :

  • Situation 1. Crimes de masse et responsabilité individuelle ;

  • Situation 2. Responsabilité pénale des décideurs et des personnes morales ;

  • Situation 3. Troubles psychiques et réponses pénales ;

  • Situation 4. Délinquance juvénile et protection de la jeunesse.   

Enfin des interrogations transversales ont été aussi esquissées, en particulier autour de la question des victimes (Les victimes, entre réparation et instrumentalisation ?)  

Le comité scientifique du congrès était ainsi constituée  : Christian Debuyst (président d’honneur), Christophe Cardet (ENAP-ARCA), Jocelyne Castaigne de (présidente de l’ARCA), Bruno Domingo (délégué régional AFC-Midi-Pyrénées), Xavier Lameyre (ENM-AFC), Pascal Remillieux (secrétaire général de l’AFC), Marc Renneville (ENAP, responsable de la journée Tarde) et Pierre V. Tournier (président de l’AFC, responsable du XXXIVe congrès).

Les contributions ont fait l’objet d’une première évaluation par le comité scientifique du congrès puis ont été soumises au Comité de lecture de Champ Pénal / Penal Field, comme toute autre contribution proposée  à la revue.

VOLUME 1. Les criminologiques de Tarde

Introduction : Tarde 2004. D’une criminologie à l’autre (M. RENNEVILLE)

Partie 1. L’actualité de Tarde en son temps

  1. Le fonds Gabriel Tarde au CHEVS. Usages et enjeux des ressources archivistiques en histoire  (L. SALMON)

  2. Le dialogue Tarde-Buisson : « L’enfance criminelle et l’éducation » (1897). Le constat réitéré d’une « crise morale  (H. TERRAL)

  3. La presse pousse-au-crime selon Tarde et ses contemporains  (R. BAUTIER, E. CAZENAVE)

  4. Une cause passionnelle passionnante : Tarde et l’affaire Chambige (1889)  (J. CARROY et M. RENNEVILLE)

  5. L’histoire du droit au risque de la sociologie. Eléments de réflexion sur la pensée de Gabriel Tarde (E. TILLET)

  6. La notion d’ « imitation » dans la criminologie tardienne » (Y. IKEDA)

Partie 2. La criminologie de Tarde au risque du présent

  1. L’irresponsabilité pénale de G. Tarde  (C. DEMONCHY)

  2. Hypothèses sur la filiation Tarde-Deleuze à travers la criminologie  (L. SAQUER)

  3. La question de la responsabilité chez Gabriel Tarde (H. L’HEUILLET)

VOLUME II. Responsabilité/irresponsabilité pénale.

Situation 1. Crimes de masse et responsabilité individuelle

  1. Crimes de masse et responsabilité individuelle (F. DIGNEFFE)

  2. Les juridictions « gacaca » au Rwanda. Un nouvel espace de médiation , (B. GUILLOU)

  3. Débat : Crimes de masse et responsabilité individuelle : la place du droit et ses alternatives (J. HUBRECHT)

Situation 2. Responsabilité pénale des décideurs et des personnes morales ;

  1. Responsabilité pénale  des décideurs et des personnes morales (Ph. RAIMBAULT)

  2. Risques et responsabilité pénale pour les décideurs : un nouveau rôle pour les experts ?  (P.BOUDOU et S. CHENE). 

  3. Décideurs et personnes morales : extensions de la responsabilité pénale et transformations du contrat démocratique (B.DOMINGO)

Situation 3. Troubles psychiques et réponses pénales 

  1. Troubles psychiques et réponses pénales   (J.-L. SENON (en ligne)

  2. Rennes 1835. Une conjoncture propice à la fureur (L. GUIGNARD)

  3. De l’article 64 à l’article 122 du nouveau code pénal : quels changements cette mutation entraîne-t-elle pour les individus concernés ? (M. VARO)

Interrogations transversales : Les victimes, entre réparation et instrumentalisation ?

  1. La Panique Pédophile en France et aux Etats-Unis  (M.-A.NEUILLY et K. ZGOBA) 

  2. Les victimes, entre réparation et instrumentalisation (O. CLAVERIE) 

  • cnrs
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org