Navigation – Plan du site

Compte rendu de l’AG de juin 2008

13 juin 2008

Assemblée Générale de Champ Pénal / Penal Field  2008

L’Assemblée générale de l’association Champ Pénal / Penal Field s’est tenue le 13 juin 2008 à l’EHESS, salle 7, 105, Boulevard Raspail, Paris 6e.

Compte rendu de l’assemblée générale (publique) du 13 juin 2008

Présents : CHANTRAINE Gilles, DE FRAENE Dominique, FAGET Jacques, FALCONI Ana Maria, GODEFROY Thierry, GRAVIER Bruno, JEAN Jean-Paul, KALUSZYNSKI Martine, LAMEYRE Xavier, MILBURN Philip, OCQUETEAU Frédéric, RENOUARD Jean-Marie, WYVEKENS Anne

Représentés : ARCHER Evry, BASTIEN Pascal, CARRIER Nicolas, CASONI Diane, CAUCHIE Jean-François, CELLARD André, COLIN Patrick,, DUPONT Benoît, FROMENT Jean-Charles, GATTI Uberto, HARCOURT Bernard, JACCOUD Mylène,, KENSEY Annie, KEMPA Michael, MARY Philippe, POTTIER Philippe, PRZYGODZKI-LIONET Nathalie PRUVOST Geneviève, QUIRION Bastien, RENNEVILLE Marc, ROBERT Dominique, ROSTAING Corinne, SALAS Denis, SALLE Grégory, SENON Jean-Louis, STRIMELLE Valérie,

Absents: CHAUVENET Antoinette, Del TUFFO Valeria, DIEU François, PECHILLON Eric, ROBERT Christian-Nils, VILLERBU Loïck  

39 membres présents ou représentés.

Thierry Godefroy, représentant légal ouvre la réunion à 14h et rappelle l’ordre du jour :

Présentation de la situation de Champ Pénal / Penal Field

    • Situation de l’association (Thierry Godefroy)

    • Rapport sur l’activité éditoriale de la revue (Gilles Chantraine, Véronique Strimelle)

Bilan financier et approbation des comptes (Xavier Lameyre).

Demande de soutien au CRSH et au CNRS (Gilles Chantraine, Thierry Godefroy)

Avancement

Conséquence sur les instances de la revue

Direction éditoriale

Prolongation

Entrée de nouveaux candidats

Sont candidats : Nicolas Carrier (U. de Carlton, Ottawa) et Véronique Strimelle (U. d’Ottawa).

Questions diverses.

Avant d’aborder l’ordre du jour, Thierry Godefroy propose d’élire un président et un secrétaire de séance. Gilles Chantraine assure la présidence et Dominique De Fraene le secrétariat.

La réunion s’est achevée à 17 heures.

Présentation de la situation de Champ Pénal / Penal Field et Rapport d’activité de la direction éditoriale

 Situation de l’association

Thierry Godefroy fait le point sur la situation de l’association.

A la différence des années précédentes, les structures de notre revue ne sont pas cette année dans une phase de renouvellement. Les renouvellements du Comité de Rédaction et Bureau Exécutif n’interviendront respectivement qu’en  2009 et 2010. Il faut néanmoins procéder à des mises à niveau de la situation de la Direction Editoriale dont les membres ont été élus en 2005 et 2006 (voir le point 4).

L’entrée en fonction d’un nouveau trésorier lors de la dernière AG a entraîné un changement de domiciliation bancaire (voir Bilan financier).

L’association a présenté un dossier de renouvellement de labellisation et de soutien au CNRS pour la période 2009-2010.

Le dossier de soutien pour le CRSH (Canada) reste en cours car il nécessite des adaptations des instances (voir point 3).

Fréquentation CP/PF

Il est possible de prendre connaissance de la fréquentation de la revue et des pages visitées sur le lien suivant : http://www.revues.org/statistiques/champpenal/

Le trafic généré par les robots des moteurs de recherche est exclu des statistiques et se trouve indiqué dans le trafic "non vu".

Les statistiques décrivent le nombre de visites (une moyenne de 11 000 visites par mois) ; le chiffre des visiteurs différents qui indique un chiffre plus proche de la réalité du nombre effectif de visiteurs fréquentant notre site et les pages visitées par pays qui indiquent l'origine des adresses IP des visiteurs.

La fréquentation très encourageante conforte nos choix : numérique, gratuit et bilingue qui assurent aux articles une très large diffusion, supérieure aux revues « papier ».

Fréquentation du 1er janvier au 1er juin 2008

Visiteurs

38 801

Visites

56824

Pages

128398

Pays d'origine : [Mesures sur les pages visitées sur la semaine du 2 au 9 juin 2008]

Sur un total de 6 257 pages : France (2904) / Canada (1091) / Chine (726) / USA (488)

Rapport sur l’activité éditoriale de la revue

Traductions

Cette année un gros effort a été fait concernant les traductions, six articles ont été traduits mais quatorze articles restent encore à traduire.

Activité éditoriale

Au cours de l’exercice 2007-2008, depuis août 2007, 20 articles ont été soumis.

Il ressort du processus d’évaluation de ces propositions, la ventilation suivante :

  • 7 ont été acceptés et mis en ligne après demande de modifications ;

  • 5 ont été acceptés avec demandes de modifications et sont en attente d’une seconde version ;

  • 5 ont été refusés ;

  • 3 sont encore en cours d’évaluation.

Quatre notes de lectures ont été également publiées dans l’espace «Lectures et Confrontations ». L’AG souhaite continuer à développer ces publications.

Un nouvel espace a été créé sur le site destiné à accueillir les ‘Congrès et séminaires’. Gilles Chantraine souligne l’intérêt pour la revue de la publication de séminaires qui permettent de renforcer la légitimité, la visibilité et l'originalité de la revue.

Le rapport présenté par Véronique Strimelle et Dominique Robert fait remarquer que certains auteurs soumettent leurs textes, reçoivent une première évaluation puis ne réagissent plus, même si l’évaluation est positive. Cela oblige à faire un travail de relance auprès des auteurs, sans recevoir nécessairement d’écho de leur part. D’autre part, la question de versions finales pose souvent problème car certains auteurs semblent prendre pour acquis que c’est le travail de Champ Pénal de traduire ou de corriger ce qu’ils écrivent en Anglais (résumés), de réviser leur mise en page ou leur bibliographie, malgré le fait que des prescriptions en matière de mise en page et de bibliographie aient été précisées par la revue et qu’elles soient connues des auteurs auxquels est envoyé une copie des prescriptions. La stratégie adoptée maintenant est de renvoyer systématiquement toute copie insatisfaisante à l’auteur tant et aussi longtemps que nos exigences n’ont pas été prises en compte

La direction éditoriale relève, par rapport au projet pluridisciplinaire originel, une perte de la diversité des disciplines (par exemple, peu d’articles philosophiques ou historiques sont soumis) et l’apparition de spécialisations thématiques au détriment de contribution de sociologie générale. Elle insiste pour que les membres du comité de rédaction qui n’ont pas encore publié dans champ pénal passent à l’acte, ou stimulent la publication d’activités comme des séminaires dans la revue. Une solution alternative comme les appels à communication ou la constitution de dossiers thématiques peut aussi être envisagée.   

Bilan Financier et approbation des comptes

Xavier Lameyre, trésorier, présente les comptes de l’association.

Cette année le solde est créditeur de 1.900 Euros au 13 juin. Dans l’attente d’un financement du CRSH (Conseil de la Recherche en SH) canadien, la Mission droit et justice du G.I.P. doit verser la subvention de 5000 Euros attribuée à l’association en septembre 2007. Ce qui signifie que la poursuite d’un nombre non négligeable de traductions va pouvoir être organisée. Quatorze articles restent en attente de traduction.

Le comité discute longuement d’éventuellement déterminer des critères stratégiques en lieu et place de l’ordre chronologique. Finalement, l’AG demande à la direction éditoriale de reprendre contact avec certains auteurs dont l’anglais est la langue d’origine afin de voir s’ils ne disposent pas d’une version de leur texte en anglais ou s’ils seraient disposés à traduire leur texte du français vers l’anglais. Pour le reste, il est décidé de garder la logique de traduction chronologique. Il sera fait appel à plusieurs traducteurs pour vider la file d’attente rapidement.

Pour le futur, il est important d’indiquer aux auteurs une limitation du nombre de signes à ne pas dépasser (50 000 signes en anglais), s’ils souhaitent que leur texte soit traduit.

Demande de soutien au CRSH et au CNRS

Avancement

Pour le CRSH, les responsables canadiens de la revue, Jean-François Cauchie, André Cellard, Dominique Robert et Véronique Strimelle, ont commencé à monter un dossier de demande de financement qui s’est avéré relativement complexe. De nouveaux formulaires du CRSH dont la complexité n’a plus grand-chose à voir avec les documents précédents ont été mis en ligne tardivement. L’équipe canadienne s’est aperçue qu’au regard des critères d’accessibilité précis exigés, la singularité de nos organes, une association composée d’un groupe de 45 membres que nous avons appelé ‘Comité de rédaction’, pouvait poser problèmes. La demande de subvention doit donc être reportée d’un an pour nous permettre de mieux prendre la mesure des exigences du CRSH. Parmi ces critères, le CRSH demande que le comité de rédaction soit composé au tiers de canadiens.

Pour le CNRS, pour rappel, nous avons été « labellisés » pour les années 2007-2008 et nous avons reçu une subvention de 800 Euros. Un nouveau dossier pour 2009-2010 a été déposé lors de la campagne de renouvellement du mois de juin.

Conséquences sur les instances de la revue

La solution aux problèmes posés par le dossier CRSH serait d’une part, de modifier l’appellation de nos organes pour mieux faire correspondre les fonctions réelles et l’intitulé, ce que nous appelons « Comité de rédaction » deviendrait « Conseil scientifique et d’orientation » et la « Direction éditoriale » deviendrait « Comité de rédaction », d’autre part, d’introduire un délégué éditorial canadien supplémentaire dans cet organe (voir point 4 de la réunion).   

A l’unanimité, l’AG prend la décision de convoquer une AG statutaire pour introduire les modifications nécessaires :

à l’article 2 des statuts: l’intitulé « Comité scientifique et d’orientation » remplacerait celui de « Comité de rédaction » ; à l’article 10 des statuts, le terme de « Comité de rédaction » remplacerait celui de « Direction éditoriale ».

Une discussion s’engage sur le sous-titre de la revue Nouvelle Revue française de criminologie / New French Journal of Criminology.

Lors d’AG précédentes la question de l’intitulé revue « française » avait été plusieurs fois discutée comme étant trop réducteur et de nature à limiter le développement international de la revue. Il est donc proposé de modifier également l’article 2 des statuts sur ce point. A l’article 2 des statuts : le mot « internationale » remplacerait le mot « française ».

Direction Editoriale

Prolongation

L’AG décide également, à l’unanimité des présents et représentés, de prolonger les mandats de  G. Chantraine, M. Kaluszinski et B. Gravier, élus en 2005, pour les placer dans la même temporalité de renouvellement que les autres membres de la Direction.

Entrée de nouveaux candidats

Après examen de sa candidature, Nicolas Carier, sociologue, Professeur assistant à l’Université de Carlton, Institute of Criminology and Criminal Justice (Canada), est élu à l’unanimité des présents et représentés comme membre de l’équipe éditoriale.

L’AG décide, à l’unanimité des présents et représentés, de rattacher le poste de rédactrice adjointe occupée par V. Strimelle, Criminologue, Professeure adjointe à l’Université d’Ottawa (Canada) à la nouvelle équipe éditoriale appelée à devenir « le Comité de rédaction ».

Les organes de Champ Pénal / Penal Field sont ainsi composés :

Bureau Exécutif :

Représentant légal : Thierry Godefroy

Trésorier : Xavier Lameyre.

Rédacteur en chef : André Cellard

Secrétaire de Rédaction : Dominique Robert

Equipe Editoriale :

Directeur éditorial : Gilles Chantraine

Rédactrice adjointe : Véronique Strimelle

Délégués éditoriaux : Martine Kaluszynski (socio-histoire), Nicolas Carrier (socio-criminologie), Bruno Gravier (psychiatrie), Jean-François Cauchie (socio-criminologie), Jean-Paul Jean (droit), Jacques Faget (socio-politique).

Questions diverses

Pour les 40 ans du Département de criminologie d’Ottawa, S. Frigon et V. Strimelle proposent d’organiser un colloque anniversaire et de publier les contributions dans Champ pénal/ Penal Field. Le projet suscite un débat autour de la question des traductions et de l’objet social de la revue (en particulier l’article 5). L’AG adopte finalement la position suivante : pour les articles, la revue garde sa ligne de conduite (traduction du français vers l’anglais), pour les publications dans la rubrique colloques et séminaires (pas de traductions et possibilité de textes en anglais et en français), si un article est soumis spontanément en anglais, il est évalué et publié mais non traduit en français, toutefois on peut imaginer que la revue sollicite certains articles en anglais et fasse procéder à leur traduction en fonction de l’intérêt pour le monde francophone. L’AG constate qu’il n’est pas nécessaire dans ce cas de modifier l’article 5.

La séance est levée à 17 heures.

  • cnrs
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org