Navigation – Plan du site

GUIDE DE LA SCENE CRIMINOLOGIQUE

des outils pour réfléchir et pour agir
Pierre V. Tournier

Notes de la rédaction

Dernière actualisation : 1er août  2005                                                            38 rubriques

Texte intégral

1Ce petit guide de la scène criminologique est un des produits de l’Agence d’information indépendante interactive sur les politiques pénales et pénitentiaires (A.I3.P3), structure informelle créé par Pierre V. Tournier, directeur de recherches au CNRS, qui diffuse aussi, par internet, un bulletin d’information criminologique hebdomadaire (ICH – pierre-victor.tournier@wanadoo.fr). Les outils dont on trouvera ici une présentation succincte  appartiennent à la sphère scientifique (revues scientifiques à comité de lecture, séminaires de recherches, sociétés savantes…) mais aussi à celle de la vie associative et /ou militante (revues militantes, associations multi-professionnelles, groupes de réflexion et d’action,  collectifs…).

2Ce mélange des genres, s’appuyant sur une subjectivité assumée, pourra en surprendre plus d’un(e). Mais peut-on, dans un champ du savoir tellement imbriqué dans la vie de la cité, au quotidien,  n’être qu’un spectateur dégagé… de toute responsabilité citoyenne ?

3Il y a, pour nous, comme un continuum entre l’activité de recherche dans le champ pénal, productrice de connaissances, leur valorisation, les opportunités d’animation scientifique qu’elle génère, la participation au débat public, dans la société civile (organisée ) comme dans les médias, et l’engagement. Mais pour paraphraser Jean-Paul Sartre,  l’engagement, en aucun cas, ne doit faire oublier la science.      

4Pour  le moment,  le guide est centré sur la France  avec quelques incursions dans les pays francophones développés. Sur ce plan aussi, il a vocation à s’étendre.

1- Champ Pénal / Penal Field (ChP/PF)

5Créée ex nihilo, à l’initiative de Pierre V. Tournier,  la revue Champ Pénal / Penal Field. Nouvelle revue française de criminologie / New French Journal of Criminology est indépendante de toute autre structure. Elle concerne toutes les disciplines qui concourent à l’étude du « phénomène criminel » : sciences du droit, sciences de la société et sciences du psychisme, ainsi que la philosophie. ChP/PF est électronique et gratuite. Conçue, en particulier, comme un outil de diffusion de la littérature criminologique francophone dans le monde anglo-saxon, ChP/PF a vocation à diffuser des textes bilingues.  Un comité éditorial international a été constitué en association (45 membres). ChP/PF a adhéré à la fédération de revues scientifiques électroniques  REVUES.ORG.  La revue est en ligne depuis le 15 mars 2004. Bureau exécutif : Pierre Pélissier, représentant légal, Nathalie Przygodzki-Lionet, trésorière,  Thierry Godefroy, rédacteur en chef. Direction éditoriale : Gilles Chantraine.

6Contact : champpenal@revue.org

2. - Informations Criminologiques  Hebdo (ICH)

7« ICH » est un bulletin électronique d’information,  diffusé gratuitement, tous les lundis, par internet, depuis mai 2003. ICH contient des annonces de congrès, colloques séminaires (scientifiques ou associatifs) des annonces de publications, recherche ou offre d’emplois ou de stages, appels d’offre divers. Chaque numéro comprend l’équivalent de six pages au format habituel. ICH est actuellement adressé à environ 1600 personnes physiques ou morales, en France et à l’étranger.

8Contact :  pierre-victor.tournier@wanadoo.fr

3. - L’Association française de criminologie (AFC)

9L’AFC a pour objectif de rapprocher les chercheurs et enseignants de toutes disciplines, les praticiens de toutes professions - mais aussi les personnes morales - dont les activités ont à voir, de près ou de loin, avec le « phénomène criminel », la manière dont il est défini et contrôlé. Elle a été créée le 9 octobre 1965. Se rattachant à la tradition des sociétés savantes, l'association cherche à innover en intégrant dans ses rangs des étudiants, des professionnels de tous âges, mais aussi des citoyens qui veulent participer au débat démocratique sur ces questions. Association indépendante, l'AFC vit principalement des cotisations de ses adhérents (45 euros pour les personnes morales et les membres bienfaiteurs,  23 euros pour les personnes physiques, 7,50  euros pour les étudiants).

10Elle est administrée par un Conseil de 21 membres qui se réunit deux fois par an. Le Bureau, élu en son sein, est constitué de Philippe Pottier  (président), Jean-Louis Senon (vice-président), Patrick Colin (vice-président),  Pascal Remillieux (secrétaire général),  Samantha Enderlin (secrétaire générale adjointe), Bruno Domingo  (trésorier) et Léonor Sauvage (trésorière adjointe).  L'AFC compte, à ce jour, 500 membres cotisants dont 40 personnes morales.

11L'AFC dispose d'un site internet www.afc-assoc.org et d'un bulletin d'information trimestriel AFC-INFO. Diffusé aux adhérents, aux partenaires de l’association et aux médias, AFC-INFO est tiré à 3000 exemplaires. Beaucoup de documents relatifs aux activités de l'association sont traduits en anglais. L'AFC publie aussi un annuaire de ses membres.

12Contact :  afc.mail@afc-assoc.org

4. – Le groupe de travail « Mesures & Sanctions Pénales » (MSP)

13En septembre 2000, suite à la fusion de l'Association  Recherches, Confrontations et Projets sur les mesures et sanctions pénales (RCP) dans l'AFC, a été mis en place, au sein de l’association, le groupe de travail Mesures & Sanctions Pénales  (MSP) pour débattre  tout particulièrement du projet de « la loi pénitentiaire » et de l'application de la loi du 15 juin 2000 renforçant la présomption d'innocence et les droits des victimes. Le groupe MSP, ouvert à tous, animé par Pascal Remillieux, a rédigé "55 propositions pour l'élaboration de la loi sur les mesures et sanctions pénales". Elles ont été largement diffusées auprès de la Chancellerie, des parlementaires et dans les médias. Depuis un nouveau cycle a été organisé sur le « choix de la peine » (ou d’une autre mesure).  Un ouvrage est en préparation chez Dalloz, et un colloque  s’est tenu  à Lyon  le samedi 28 mai 2005.

14Par ailleurs, MSP vient d’organiser un « séminaire d’hiver », à Paris, en 4 séances, sur « les politiques de sécurité passées et à venir », avec comme protagonistes Alain Bauer, criminologue, Michel Kokoreff, sociologue et Didier Peyrat, magistrat, tous trois auteurs de nombreux ouvrages sur la question. Ils ont été confrontés à des élus ou responsables de partis politiques.  

15La dernière séance du groupe de travail s’est tenue, à Paris, le samedi 14 mai 2005 à 10h avec comme  invité Frédéric Ocqueteau, chercheur au CNRS. Il a été question du Conseil d’orientation de l’Observatoire national de la délinquance (OND) dont il est membre depuis sa mise en place.  

16Contact :  afc.mail@afc-assoc.org

5. - Le Prix Gabriel Tarde, prix français de criminologie (PGT)

17Depuis 1987, l'association décerne, tous les deux ans, le Prix Gabriel Tarde, prix francophone de criminologie dont le jury de neuf membres est présidé par Mme Françoise Tulkens, juge à la Cour européenne des droits de l'homme.  Il est financé par le Ministère de la Justice, depuis l‘origine.

18Pour la dernière session ( 2002-2003),  le prix a été attribué à Benoît Dupont pour Construction et réforme d’une police : le cas australien (L’Harmattan, Collection Sécurité et Société, Paris, 2003). Benoît Dupont est professeur adjoint à l'Ecole de criminologie de Montréal et chercheur au Centre international de criminologie comparée (CICC). Deux mentions spéciales ont été décernées, par le jury, l'une à Gilles  Chantraine  pour Expériences carcérales en maison d’arrêt. Approche socio-historique et biographique d’une institution totale, thèse de doctorat en sociologie, soutenue en 2002 à l’Université des Sciences et Technologie de Lille I., l'autre à Laurent Gras pour Le sport en prison, analyse socio-démographique des carrières sportives de détenus, thèse de doctorat, soutenue en 2001 à l’Université Paris X Nanterre. Les inscriptions pour la session en cours sont terminées, le jury se réunissant pour délibérer en novembre 2005.

19Contact :  afc.mail@afc-assoc.org

6. - La Bourse Philippe Zommeroff

20Le 1er décembre 2001 était officiellement ouverte la 1ère session de la bourse Philippe Zoummeroff, créée par l’AFC pour soutenir les initiatives en faveur de la réinsertion des personnes détenues. M. Zoummeroff, membre de l'AFC depuis 1999, industriel en retraite et collectionneur de livres sur la Justice, intéressé par les questions pénales, a eu l'idée de la création de cette bourse et s'est proposé d'en assurer personnellement le financement. Un jury international de neuf membres a été désigné par le conseil d'administration de l'AFC. Il est présidé par Pierre Landreville professeur de criminologie à l'Université de Montréal.

21Pour la  1ère  session « 2001-2002 »,  la bourse de 12 000 euros a été attribuée à l’Association pour l'étude et la prévention des conduites d'alcoolisation des populations pénales (APECAPP) pour le financement d’un  programme expérimental de prévention de la rechute alcoolique en établissement pour peine. La 2ème session a été ouverte le 1er septembre 2003. 22 candidatures ont été reçues. Le jury s’est réuni le 14 octobre 2004 pour délibérer et attribuer la bourse à l’Association "Prisonniers sans frontières" (PRSF) afin de financer "La mise en place de jardins maraîchers dans les huit prisons du Bénin". La bourse a été remise lors d’une réunion scientifique qui s’est tenue, à Paris, au Palais du Luxembourg (Sénat),  le jeudi 20 janvier 2005, en présence de plus de 100 personnes. La prochaine session sera ouverte le 1er septembre 2005.

22Contact :  afc.mail@afc-assoc.org

7. - Les congrès  français de criminologie

23Les congrès français de criminologie sont organisés par l’AFC, généralement en partenariat avec telle ou telle organisation française ou étrangère. Délinquance et précocité (Beauvais, 1994), L’homicide (Ajaccio, 1996), Santé et système pénitentiaire (Dijon, 1996), tels furent les thèmes des derniers congrès qui ont précédé celui de Besançon consacré à Crimes & Cultures (1998, L’Harmattan, 1999).

24Le XXXIIIe congrès s'est tenu en mai 2001 à l'Université de Lille II. Co-organisé avec la Société belge de criminologie (SBC), il avait pour thème Les soins obligés ou l'utopie de la triple entente : obligations, dans le cadre d'une procédure pénale, concernant des condamnés pour agression sexuelle, infractions à la législation sur les stupéfiants, violences routières sous l'empire d'un état alcoolique, etc. mais aussi internements d'office et autres mesures administratives.  Les actes du congrès ont été publiés  en novembre 2002 aux Editions Dalloz.

25Le XXXIVe congrès s’est tenu, les 8-9-10-11 septembre 2004, en présence d‘environ 200 participants, cent ans après la mort de Gabriel Tarde, à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP) d’Agen. Il était co-organisé par l’AFC, l’Ecole nationale de la Magistrature (ENM), l’ENAP et l’Association régionale de criminologie d’Aquitaine (ARCA). Le congrès a commencé par une journée d’étude sur « l’actualité de la pensée de Gabriel Tarde », les deux jours suivants étant consacrés à un colloque sur le thème « Responsables, coupables, punis ? Fragments d’un interminable débat ». Ce colloque a été préparé dans le cadre de trois groupes de travail, ouverts à tous, qui se sont régulièrement réunis à Paris, Bordeaux et Toulouse. Les travaux ont été publiés dans la revue électronique Champ Pénal / Penal Field. Le prochain congrès se tiendra en 2007.

26Contact :  afc.mail@afc-assoc.org

8. - Le Collectif « Octobre 2001 »

27Le Collectif « Octobre 2001 » a été créé à l’occasion du XXe  anniversaire de l'abolition de la peine de mort en France (loi du 9 octobre 1981). Un colloque fondateur  s’est  tenu  le 6 octobre 2001, à l’Hôtel de Lassay (Assemblée nationale).  Ouvert par M. Raymond Forni, président de l’Assemblée nationale et Mme Marylise Lebranchu, Garde des Sceaux, en présence de Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux, il  avait pour thème : Après l’abolition de la peine de mort, comment sanctionner les crimes les plus graves ? Les travaux de ce colloque ont été publiés aux Editions Erès en juin 2002.

28Le 9 octobre 2001, un rassemblement d’environ 400 personnes était organisé, par le collectif, place du Panthéon, en hommage aux abolitionnistes du monde entier. Des fleurs furent déposées sur le tombeau de Victor Hugo par une délégation constituée de jeunes, des  présidents des associations fondatrices du collectif et de nombreux parlementaires : Parlements français et européen. 

29Le collectif poursuit son action au  niveau national et au sein de plusieurs régions françaises et ce dans une perspective européenne.  Il est actuellement constitué des 18 organisations suivantes : Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT-France), Amnesty International (section française), Association française de Criminologie (AFC), Association nationale des visiteurs de prison (ANVP), Association Réflexion Action Prison et Justice  d’Ile-de-France (ARAPEJ), Ban Public,  Club « DES Maintenant », Fédération des Associations Réflexion Action Prison et Justice (FARAPEJ), Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Groupe étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées (GENEPI), Les VERTS, Ligue des droits de l’homme (LDH), Parti communiste français (PCF), Secours catholique – Caritas France,  Syndicat de la Magistrature (SM), Syndicat des avocats de France (SAF), Syndicat national de l’ensemble des personnels pénitentiaires (SNEPAP-FSU), Union des syndicats pénitentiaires  de la Confédération générale du travail (CGT).

30La dernière manifestation publique du Collectif s’est tenue le jeudi 2 décembre 2004, à l’Hôtel de Ville de Paris, en présence de 150 personnes sur le thème : « Prisons et droits de l’homme : la France contre l’Europe ? ». Site : www.collectif2001.org;

31Contact  :  contact@collectif2001.org

- Autres publications

329 - Actualité Juridique. Pénal, Editions Dalloz, Paris. Revue mensuelle (11 numéros par an), Rédactrice en chef : Marie-Eve Charbonnier,  31-35, rue Froidevaux 75685 PARIS Cedex 14. Tél. rédaction 01 40 64 53 13, Fax 01 40 64 54 66, courriel : ajpenal@dalloz.fr, www.dalloz.fr.

3310 - Archives de Politique Criminelle. Editions A. Pedone, Paris. Revue à périodicité non définie, publiée par l'équipe de recherche sur la politique criminelle (Montpellier I), la mission de recherche droit et justice (Ministère de la Justice) et le centre de droit pénal comparé (Paris I). Rédactrice en chef:  Christine Lazerges. Fondée par Marc Ancel en 1975. Adresse : Equipe de recherche sur la politique criminelle, Faculté de droit, 39 rue de l'université, 34000 Montpellier.

3411. Bulletin d’information criminologique. Publication annuelle, crée en 1982, en français et en anglais, éditée par le Conseil de l’Europe, sous l’égide du Conseil de coopération pénologique.

35A coté d’articles consacrés aux problématiques traitées par le Conseil, c’est dans ce bulletin que sont publiées les productions du système statistique que Pierre V. Tournier  a mis en place dès 1983 : la Statistique pénale annuelle du Conseil de l’Europe (SPACE). SPACE 1. concerne les populations carcérales ( milieu fermé). SPACE 2. est consacrée aux mesures et sanctions appliquées dans la communauté (milieu ouvert), prononcées une année donnée. SPACE a désormais gérée par Marcelo Aebi, professeur de criminologie à l’Université de Séville (Espagne).

36Contact : Direction génale I Affaires juridiques, Service des problèmes criminels, Division pénologie-criminologie, Conseil de l’Europe, F- 67075 STRASBOURG Cedex.

3712 - Criminologie, Centre international de criminologie Comparée (CICC), Montréal. Seule revue de criminologie en français, publiée en Amérique. Directeur : Pierre Landreville, rédacteur en chef : Suzanne Arcand. La revue est thématique. revuecrimino@cicc.umontreal.ca.

3813 - Dedans-dehors, OIP. Revue bimestrielle de l’Observatoire international des prisons, section française, association militante qui agit pour la défense des droits fondamentaux et des libertés individuelles des personnes détenues. Contact@oip.org, www.oip.org.

3914 - Déviance et Société. Editions Médecine & Hygiène, Genève. Revue trimestrielle, dont la direction scientifique est assurée par Dan Kaminski (Université Catholique de Louvain-la-Neuve) et Philippe Mary (Université Libre de Bruxelles). D & S publie des articles sur les normativités, les déviances, les politiques de prévention et le processus pénal, des débats et des actualités bibliographiques.  Un numéro par an est thématique. deviance@dpcr.ucl.ac.be

4015 - Forensic, N.H.A. communication. Revue de psychiatrie et psychologie légale. Rédacteur en chef : Jean-Louis Senon. La revue cherche à fédérer tous ceux qui ont une  pratique ou développent un pôle de recherche dans ce domaine. Elle coopère avec le site de psychiatrie médico-légale « Psychiatrie et Violence » (http://www.pinel. qc.ca/psychiatrie_violence). adm@nha.fr.

4116 - La Lettre Blanche & La Lettre grise de Pénombre. Constituée d’environ 450 adhérents, l’association Pénombre, créée en 1993, par des spécialistes des questions pénales réunit désormais des praticiens du chiffre d’horizons très divers (statisticiens, démographes, sociologues, magistrats, enseignants de toutes disciplines,  journalistes, etc.). Présidée à l’origine par Pierre V. Tournier et, depuis 1998, par Bruno Aubusson de Cavarlay, directeur de recherches au CNRS, Pénombre s’est donné comme objectif d’ouvrir des espaces de réflexion et d’échange sur l’usage des chiffres dans le débat public, en tous domaines. Une 1ère  synthèse de ses travaux a été publiée en 1999, aux Editions La Découverte, sous le titre « Chiffres en Folie. Petit abécédaire de l’usage des nombres dans le débat public et les médias ».

42L’association Pénombre édite deux bulletins : la Lettre blanche (trimestrielle, trente numéros parus), la Lettre grise, plus technique et apériodique. Elle anime en son sein des groupes de travail et organise des rencontre publiques, les Nocturnes. Enfin Pénombre dispose d’un site internet où l’on peut retrouver l’essentiel des travaux menés depuis l’origine : http://www.penombre.org.  redaction@penombre.org

4317 - Les Cahiers de démographie pénitentiaire, Ministère de la Justice, Paris. Créé à l’initiative d’Annie Kensey (rédactrice en chef) et de Philippe Mazuet,  Les Cahiers sont publiés par la Direction de l’administration pénitentiaire (4 pages, 15 numéros parus). Diffusé gratuitement. Annie.kensey@justice.gouv.fr.

4418 - Les  Cahiers de la sécurité intérieure. Publication de l'Institut des hautes études de la sécurité intérieure (IHESI).  Rédactrice en chef : Anne Wyvekens, secrétaire de rédaction : Daniel Vizet,

45assistant de rédaction : David Solignac. Lieu de réflexion concertée, de recherche et de débat sur la sécurité Les Cahiers de la sécurité intérieure abordent chaque trimestre une question de société et d'actualité à travers un dossier thématique qui réunit des contributions provenant d'horizons divers. Le caractère volontairement pluraliste de la revue - définie comme un support de médiation entre savoirs, savoir-faire et pratiques - s'ancre dans la confrontation des points de vue de spécialistes émanant tant des mondes de l'université, de l'entreprise que de celui de l'administration. csi.ihesi@interieur.gouv.fr

4619 - Questions Pénales et Penal Issues, Ministère de la Justice, Paris. Créé à l’initiative de Pierre V. Tournier, en 1988, Questions Pénales est le bulletin d’information du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), Ministère de la Justice, CNRS UMR 2190. Le centre dispose aussi de l’une des meilleures  bibliothèques, en France, dans le champ : Immeuble Edison, 43, boulevard Vauban 78280 GUYANCOURT. Publié cinq fois l’an, sur quatre pages, Questions Pénales est consultable sur le site internet du CESDIP : http://www.cesdip.com.  Les textes sont repris annuellement en version anglaise sous le titre Penal Issues. Diffusé gratuitement.

4720 - Revue de droit pénal et de criminologie, Edition La Charte, Bruxelles. Revue mensuelle (10 numéros par an dont 2 doubles) sous les auspices du Ministère de la Justice, Organe de l’Union Belge et Luxembourgeoise de Droit Pénal.  Rédacteur en chef : Henri Bosly (UCL). Créée en 1907, cette revue académique publie des articles de doctrine, de jurisprudence, une chronique de criminologie et une bibliographie documentée. Adresse : Palais de Justice, Place Poelaert, 1, 1000 Bruxelles

48rdpc_redac@hotmail.com

4921 - Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, Editions Dalloz, Paris. Revue trimestrielle dont les rédacteurs en chef sont Mireille Delmas-Marty et Geneviève Giudicelli-Delage. Articles de doctrine, chroniques legislative, de jurisprudence, sur l’exécution des peines, la criminologie, la police criminelle. www.dalloz.fr.

5022 - Revue Internationale de criminologie et de police technique et scientifique (RICPTS). Editions Marcel Meichtry Polimédia Meichtry SA, Petit-Lancy/Genève. Fondée à Genève en 1947 par Carlo Moretti. Organe officiel de l'Association  internationale des criminologues de langue française (AICLF). Revue trimestrielle, dont la direction scientifique est assurée par Maurice Cusson (Ecole de criminologie, Université de Montréal), Denis Szabo (Ecole de criminologie, Université de Montréal) et Pierre-Henri Bolle (Rédacteur en chef, Université de Neuchâtel). La RICPTS publie des articles sur tous les thèmes liés à la criminologie, ainsi qu'aux sciences forensiques. crimi@polymedia.ch.

5123 - Revue pénitentiaire et de droit pénal, éditée depuis 1877. Organe officiel de la Société générale des prisons et de législation criminelle.  La revue est dirigée par Gilbert Marc, Jean Pradel en présidant le comité de réaction. Trimestrielle, elle propose des chroniques de droit pénal, procédure pénale, droit pénal comparé, psychiatrie et médecine légale et droit pénitentiaire.  Adresse : M. G. Marc, 5 Petite-Place, F-78000 VERSAILLES.

5224 - Revue Suisse de Criminologie (RSC), Editée par le Groupe suisse de travail de criminologie, Bern. La revue paraît deux fois l’an, en février et en septembre. Rédacteurs en chef : Benjamin F. Brägger, Marcel Alexander Niggli, Nicolas Queloz. Elle comprend quatre rubriques : recherche, forum, pratique et news. Les langues principales sont l’allemand et le français, mais des publications en anglais et en italien sont possibles. Nicolas.queloz@unifr.ch.

- Autres associations

5325 - Association internationale des criminologues de langue française (AICLF). Fondée à Genève en 1987, l’association a pour objet de favoriser les relations entre universitaires, praticiens et chercheurs qui étudient le phénomène criminel ou travaillent en criminologie appliquée, leur trait d'union étant l'utilisation du français dans leurs échanges internationaux. Elle vise également à assurer une meilleure diffusion des recherches conduites dans les pays de langue française, en particulier la France, le Québec, la Belgique, la Suisse, et certains pays africains dont le français est la langue seconde. Les objectifs de l'Association sont réalisés entre autres par un Colloque international tenu à tous les deux ans. Parmi les derniers, citons le Colloque de Montréal (2000), le Colloque de Liège (2002), le Colloque d'Agen (2004) et celui qui se tiendra en 2006 au Maroc. L'Association a effectué récemment un "virage jeunesse" en confiant la présidence à Nicolas Queloz (Suisse) et le secrétarait général à Serge Brochu (Québec). L'Association publie la Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique, dont la direction scientifique, également renouvelé récemment, est assumée par Maurice Cusson (Québec). Pour les adresses utiles pour devenir membre ou pour s'abonner à la Revue, consulter : www.fas.umontreal.ca/crim/cri6002/aiclf.

5426 - Association Luxembourgeoise de Criminologie (ALC).  Fondée le 3 mars 2004, l’association a pour objet  de promouvoir le développement de la culture criminologique dans le paysage socio-pénal luxembourgeois, et de favoriser le développement des échanges nationaux, européens et internationaux. Elle est animée  par Daniel Biancalana (président), Marc Weis (secrétaire) et  Anne Mignon (trésorière). Peut devenir membre actif, toute personne qui  travaille dans un domaine criminologique ou simplement s’intéresse à ce champ. Siège social : Service central d’assistance sociale Galerie Kons 24-26 place de la Gare L-1616 Luxembourg.

55Contacts : Daniel.Biancalana@ja.etat.lu. Tél : 00352/47.58.21-648/617.

5627.  DES Maintenant en Europe ( Déviances & Socialisme, Maintenant en Europe). Club de réflexion fondé, à Paris, le 28 octobre 2004, dans la mouvance de la social-démocratie. Il a vocation à faire travailler ensemble adhérents et sympathisants du Parti Socialiste et des autres partis de gauche, qui pour des raisons professionnelles et/ou militantes s'intéressent à la question des "déviances" et de leur "contrôle" et ressentent le besoin impérieux d'un débouché politique, résolument de gauche, à leur réflexion, à leur action sur le terrain, à leur engagement militant.

57Mobilisant les travaux scientifiques les plus pertinents, réalisés dans le champ en France et à l’étranger, s’appuyant  fortement sur la "société civile organisée" (syndicats et autres organisations professionnelles, associations et ONG internationales de défense des droits de l’homme), situant, évidemment, ses travaux dans un cadre européen (l'Union Européenne, mais avant tout le Conseil de l’Europe) et cherchant à développer son action au delà de nos frontières, DES Maintenant  a pour objectif premier d'être une force de propositions vis-à-vis des partis de la gauche en général (PS,  Verts, PCF,…) sur les questions de sécurité, de prévention et/ou de répression de la délinquance et de la criminalité et sur les transformations radicales à entreprendre dans les institutions pénales (au sens large du terme). Le club se veut aussi ouvert au débat républicain, sur les questions de sa compétence, avec les mouvements alternatifs ou alter-mondialistes, les organisations d’extrême gauche, et tous les partis républicains, à condition qu’ils manifestent, en toutes circonstances leur engagement dans le combat contre l’antisémitisme, le racisme, la xénophobie et tous les ségrégationnismes.

58Une première réunion publique s’est tenue le samedi 19 mars 2005 (Paris IXe) sur le thème  "La question pénitentiaire : Servitude et grandeur de la gauche au pouvoir (1997-2002)", avec des chercheurs, "praticiens", militants associatifs, syndicaux et politiques.     

59Contact : pierre-victor.tournier@.wanadoo.fr

6028. CLARIS. Le groupe est né à la fin de l’année 2001, dans le contexte politique de la surenchère sur « l’insécurité ». D’où sa devise « Clarifier le débat public sur la sécurité ». Formé à l’initiative de trois sociologues (Laurent Mucchielli, Maryse Esterle-Hedibel, Michel Kokoreff) bientôt rejoints par d’autres chercheurs, il se compose également de professionnels concernés par le domaine (psychologue, éducateur, juriste, journaliste). Il s’exprime principalement par le biais d’un site Internet et d’une lettre d’information gratuite à laquelle sont abonnées environ deux milles personnes et organismes fin 2004. Ses membres interviennent également dans des débats publics à travers la France, souvent en partenariat avec d’autres associations comme la Ligue des Droits de l’Homme, le Syndicat de la Magistrature ou des collectifs de travailleurs sociaux. Depuis son lancement, CLARIS a traité principalement les thèmes des statistiques de la délinquance, du traitement médiatique de « l’insécurité », de l’évolution de la délinquance juvénile, des politiques de sécurité, de celle de la justice des mineurs et de la prévention.  Site : http://www.groupeclaris.com

61Contact : info@groupeclaris.com

6229. - Groupe suisse de criminologie (GSC). Association fondée en 1972, qui a organisé son premier congrès international en 1974 et qui compte aujourd’hui près de 450 membres. Le terme de criminologie est compris dans un sens large et interdisciplinaire : il couvre toute question concernant le crime, la criminalité, les auteurs et les victimes ainsi que la réaction sociale et la politique criminelle. Dans le but d’amener les professionnels des mondes scientifique (universités, centres de recherche) et pratique (police, justice, exécution des sanctions, politique, médias) à se rencontrer et à débattre régulièrement de thèmes d’actualité, le GSC se fixe chaque année la mise sur pied des trois principales activités suivantes : il organise au mois de mars à Interlaken un congrès international ;

63il dirige la collection « Criminologie » aux éditions Rüegger (Coire/Zurich), dans laquelle il publie en automne les contributions présentées au congrès d’Interlaken ; il dirige, en partenariat avec d’autres associations, la Revue suisse de criminologie qui paraît deux fois par an et est publiée par les éditions Staempfli (Berne) : www.szk.recht.ch/index.cfm. Elu par l’Assemblée générale en 2002, Nicolas Queloz est actuellement le président du GSC : nicolas.queloz@unifr.ch.  Le prochain congrès du GSC (9-11 mars 2005, Interlaken) aura pour thème : Public-privé : vers un nouveau partage du contrôle de la criminalité ? Pour toute autre information relative au GSC, consulter le site : www.criminologie.ch.

6430 - Société de criminologie du Québec (SCQ) est un organisme communautaire. Forum interprofessionnel regroupant intervenants et chercheurs, bénévoles ou administrateurs, tous intéressés par l’avancement de la justice pénale. Elle contribue à  favoriser l’implication de la communauté et des aidants naturels dans la prévention du crime et la réinsertion sociale ; - effectue des études et des recherches destinées à apporter une contribution à l’avancement du système de justice pénale dans ses composantes policière, judiciaire et correctionnelle ; - analyse les divers projets de législation et politiques touchant au domaine de la criminalité et de la victimisation ; - prend position à leur sujet. - donne à la lutte contre le crime une orientation plus scientifique et plus humaine ; - cherche à promouvoir les mesures et programmes substitutifs à l’incarcération ; - participe à la diffusion des résultats des recherches universitaires dans tous ces domaines.  

65La Société est dirigée par un conseil d’administration, présidé par Serge Brochu, dont les membres sont élus pour deux ans au cours d’une assemblée générale qui coïncide avec la tenue de son congrès biennal. Depuis 1980, la SCQ s’est dotée d’un conseil consultatif, composé d’environ trente membres et choisis en raison de leurs connaissances, expériences et compétences dans un domaine relié à la justice pénale. Ce conseil consultatif siège une à deux fois par année pour retracer les orientations, les prises de position et suggérer les thèmes du congrès biennal. En juin 2005, la SCQ fêtera ses 45 années d’existence.

66Contacts : Tél. (514) 529-4391, crimino@qc.aira.com, www.societecrimino.qc.ca

- Enseignements universitaires dans le champ criminologigue

6731. - Université de Nantes, Faculté de Droit et de Sciences politiques, Master 2 « Droit pénal et sciences criminelles ». Responsable : Sylvie Grunvald (bur. 370 – tél. 02.40.14.15.81)

68Le master « Droit pénal et sciences criminelles » se déroule sur deux semestres. Le premier semestre est composé d'une unité d'enseignements fondamentaux (coefficient 3 - 3 x 20 h) comprenant trois matières obligatoires (Politique criminelle - Jean Danet, Droit pénal international - Reynald Ottenhof, Droit de l'application des peines- Martine Herzog-Evans) et d'une unité d'enseignements complémentaires (coefficient 1 - 20 h) comprenant une matière au choix entre Droit pénitentiaire et Histoire du droit pénal. Le second semestre est composé d'une unité d'enseignements de spécialisation (coefficient 3 - 3 x 20 h) comprenant trois séminaires au choix (Droit pénal approfondi, Procédure pénale approfondie, Criminologie, Droit de la preuve, droit commun de la sanction, Libertés et droits fondamentaux) et d'une unité d'enseignements de méthodologie (coefficient 4) comprenant un enseignement de Méthodologie de la recherche destiné à préparer le travail de mémoire (10 h) et des ateliers thématiques (Collectivités territoriales et sécurité, Justice pénale internationale, Droit pénal comparé - 15 h).

69* Contact : Scolarité Faculté de Droit et de Sciences politiques (Mlle Suteau - bur. 124), Chemin de la Censive-du-Tertre - BP 81307 - 44313 Nantes Cedex 3 - Tel : 02.40.14.15.15 - Fax : 02.40.14.15.00

7032. – Université Paris 1. Panthéon Sorbonne, Institut de démographie de Paris (IDUP),

71DESS de d’Expert-démographe (diplôme de 3ème cycle). Le Module 2. comprend un enseignement de démographie appliquée constitué de deux unités : a. gestion du personnel d’une entreprise ou d’une administration, b. Socio-démographie pénale. L’enseignement de socio-démographie créé par Pierre V. Tournier en 1985,  est dirigé depuis quelques années par Hélène Martineau, démographe, chargée d’études à l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

72Programme : Introduction à la socio-démographie de la déviance : approches théoriques et présentation du système pénal (Hélène Martineau). Mesure de la délinquance ou mesure de l’activité policière ? (Hélène Martineau), Délinquances et réponses pénales : situation française et comparaisons européennes (Bruno Aubusson de Cavarlay, CNRS-CESDIP). Pratiques du choix de la peine : tendances de long terme et comparaisons européennes (Bruno Aubusson de Cavarlay, CNRS-CESDIP). La question des alternatives à la détention : approche démographique (Pierre V. Tournier, CNRS, Paris 1.). Ouverture sur les prisons d’Europe et d’ailleurs (André Kuhn, Univ. Lausanne). Traitement pénal des affaires de stupéfiants : un processus en entonnoir (Hélène Martineau).

73Contact : Institut de démographie – Centre Pierre Mendès-France,  90, rue de Tolbiac 75634 PARIS Cedex 13,  Tél. 01 44 07 86 46, idup@univ-paris1.fr, http://idup.univ-paris1.fr

7433. - Université Paris V René Descartes, Département de médecine légale et de droit médical, directeur : Christian Hervé ;  Diplôme universitaire de victimologie, responsable de l’enseignement : Dr Laurent Magnier. Volume horaire :  144 heures. 1. Approche juridique (20h de cours), 2. Criminologie (12h), 3. Victimologie (16h), 4. Psycho-traumatologie (24h), 5. Victimologie appliquée (42h), 6. Aide et assistance aux victimes (30h).

75 Contact : Centre biomédical des Saints Pères, 45, rue des Saints-Pères, 75270 PARIS Cedex 06 (6ème étage), Renseignements  Tél. : 01 42 86 20 89, Télécopie :  01 42 86 21 48.

7634. - Université de Pau et des Pays de l'Adour, Faculté de Droit, Master Droit de l'exécution des peines et droits de l'homme, Directeur Jean-Paul Céré.

77Master 1ere année : volume horaire : cours 429 h ; TD 54h. 1. Droit européen des droits de l'homme 31h + 9h TD, 2. Histoire des droits de l'homme : 40h, 3. Droit pénal et procédure pénale approfondis : 31h + 9h TD, 4. Criminologie : 40h, 5. Droit pénal international 31h + 9h TD,  6. Unité libre 40h, 7. Droit pénal spécial et des affaires 31h + 9h TD, 8. Pénologie : 31h + 9h TD, 9. Droit des mineurs : 31h + 9h TD, 11. unité libre 40h, 12. unité libre : 40h., Facultatif : langues étrangères : 40h. Début des cours 20 septembre 2004, fin des cours avril 2005.

78Master 2e année : volume horaire 280h, cours : 180h, séminaires : 80h, Langues : 20h. 1. cours introductif : 20h, 1. Réglementation de la privation de liberté : 40h cours, 20h séminaires, 2. Aménagement des peines privatives de liberté : 40h cours, 20h séminaires, 3. Mesures non privatives de liberté : 40h cours, 20h séminaires, 4. Les systèmes pénitentiaires : 40h cours, 20h séminaires.

79Contact : Scolarité Faculté de droit, Av. Doyen Poplawski PB 1633 64016 Pau Cedex. Tél 05 59 40 80 90. www. univ-pau.fr/RECHERCHE/DESSDEP.

8035 . - Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, UFR des Sciences sociales et des Humanités, Département de sociologie, directeur : Philippe Hermel ; Master Recherche en Sociologie, Séminaire "Normes et déviances" (Laurent Mucchielli & Philippe Robert), 18h.

81Contact du responsable de l’enseignement : Jean-Pierre Terrail, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Laboratoire Printemps, 47 boulevard Vauban - 78047 Guyancourt cedex. Standard : 01 39 25 56 50. Courriel : jean-pierre.terrail@wanadoo.fr

8236. - Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, UFR des Sciences sociales et des Humanités, Département de sociologie, directeur : Philippe Hermel ; Master Professionnel en Sociologie ("Développement social urbain et action publique"), Séminaire "Déviance et prévention" (Laurent Mucchielli), 24h. Le séminaire a lieu au second semestre.

83Contact du responsable de l’enseignement : Catherine Delcroix, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Laboratoire Printemps, 47 boulevard Vauban - 78047 Guyancourt cedex. Standard : 01 39 25 56 50. Courriel : cadelcroix@wanadoo.fr

8437. - Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, UFR des Sciences Juridiques et Politiques, Département de Sciences politiques, directeur : Stéphane Manson ; Master Recherche en Sciences politiques ("Régulation des conflits dans l'espace public"), Séminaire "Déviance et prévention" (Laurent Mucchielli), 24h. Le séminaire a lieu au second semestre.  Contact du responsable de l’enseignement : Xavier Crettiez, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Laboratoire Carpo, 3 rue de la Division Leclerc 78280 GUYANCOURT Cedex. Courriel : Xavier.Crettiez@wanadoo.fr

8538. – Université Versailles Saint-Quentin UFR des Sciences sociales et des Humanités,

86DESS de Démographie appliquée, Module 1. Démographie (114 h) : 1.1 Analyse démographique (72h), 1.2  Questions de population (24 heures) 1.3 Projections de populations (18h). Module  2. Enquête et traitement des données (128 h), Module 3. Enseignements spécialisés (72 h) et Module 4.  Stage et mémoire. L’enseignement « Questions de population » comprend trois cours de trois heures consacrés à la « démographie carcérale » (la mosaïque pénitentiaire, le temps carcéral, l’aménagement des peines privatives de liberté, la question de la récidive).

87Contact UFR des Sciences Sociales et des Humanités, 47 Boulevard Vauban  78047 GUYANCOURT Cedex, Secrétariat du DESS Martine Chabot-Bennati, Bureau 410,

88Tél. : 01.39.25.55.14,  Fax. : 01.39.25.53.55. courriel : Martine.Chabot Bennati @admin.uvsq.fr

89Pour plus d’informations

90Contacter…

91Pierre V. Tournier                                                                            

92Directeur de recherches au CNRS

93Université Paris I Panthéon Sorbonne

94Centre d’histoire sociale du XXe siècle, UMR CNRS 8058

959, rue Malher 75181 PARIS Cedex 04       

96pierre-victor.tournier@wanadoo.fr

97Tel/Fax privé  (33) 01 42 63 45 04

98Courrierpostal à adresser : 43, rue Guy Môquet  75 017 PARIS

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre V. Tournier, « GUIDE DE LA SCENE CRIMINOLOGIQUE », Champ pénal/Penal field [En ligne], Vie de la recherche, mis en ligne le 27 juillet 2005, consulté le 23 août 2017. URL : http://champpenal.revues.org/63

Haut de page

Auteur

Pierre V. Tournier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Champ pénal

Haut de page
  • cnrs
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org