Navigation – Plan du site

Compte rendu de l’AG de septembre 2009

18 septembre 2009

Texte intégral

1Présents: Emmanuel BLANCHARD, Gilles CHANTRAINE, Coline CARDI, Nicolas FISHER, Virginie GAUTRON, Thierry GODEFROY, Martine KALUSZYNSKI, Marwan MOHAMMED, Cédric MOREAU de BELLAING, Frédéric OCQUETEAU, Geneviève PRUVOST, Grégory SALLE, Anne WYVEKENS.

2Représentés: Nicolas CARRIER, Diane CASONI, JeanFrançois CAUCHIE, Mathilde DARLEY,, Sophie DREYFUS, Benoît DUPONT, Jacques FAGET, Bruno GRAVIER, Bernard HARCOURT, JeanPaul JEAN, Michael KEMPA, Annie KENSEY, Xavier LAMEYRE, Philippe MARY, Philip MILBURN, Eric PECHILLON, Philippe POTTIER, Nathalie PRZYGODZKILIONET, Bastien QUIRION, Jean-Marie RENOUARD, Dominique ROBERT, JeanLouis SENON, Valérie STRIMELLE.

3Absents: Antoinette CHAUVENET, Patrick COLIN, Dominique DE FRAENE, Corinne ROSTAING

4L’Assemblée de l’association Champ Pénal / Penal Fields’est tenue le 18 septembre 2009 à l’EHESS, salle 242, 54, Boulevard Raspail, Paris 6e.

536 membres étaient présents ou représentés.

6Thierry Godefroy, représentant légal, ouvre la réunion à 9h30 et rappelle l’ordre du jour :

71. Dossiers thématiques en préparation

82. Points annexes concernant la publication

93. Présentation de la nouvelle maquette

104. Organes et statuts

115. Questions diverses

12Grégory Salle assure le secrétariat et Thierry Godefroy la présidence.

13La réunion s’est achevée à 12h30

14Thierry Godefroy rappelle que cette A.G. fait suite à la décision prise lors de l’A.G. du 18 juin 2009 d’organiser à l’automne une rencontre pour accueillir les nouveaux arrivants et discuter des nouveaux investissements sur les dossiers thématiques.

I. Dossiers thématiques en préparation

15Gilles Chantraine indique que ces dossiers ont pour objet de faire converger des champs de recherche sur des thèmes forts. Il propose de discuter de la visibilité des appels, du nombre de textes composant un dossier, du mode d’évaluation et du nombre de dossiers annuels prévus pour les deux prochaines années.

16Le 1er appel à contributions (dossier « La pénalisation de l’immigration», sous la dir. de Nicolas Fischer et Mathilde Darley) a été lancé en juillet. Il a bien circulé malgré la période peu favorable, mais il est prévu de faire une relance fin septembre. Des contacts personnels ont été pris, quelques engagements à soumettre un article ont été enregistrés, mais pas encore d’article achevé, ce qui est normal. Les responsables soulèvent la question concernant une proposition d’article ayant déjà été publié sous une forme proche dans une langue étrangère. Les membres de Champ Pénal réaffirment que la revue demande des articles originaux. L’article sera donc évalué et les responsables veilleront à ce que les données soient actualisées, ce à quoi s’est engagé l’auteur. De plus, les remarques que pourraient faire les évaluateurs permettront de remodeler aussi l’article en cas d’acceptation.

17Le 2ème dossier, coordonné par Coline Cardi et Geneviève Pruvost, sera consacré aux rapports entre les femmes (et non le genre) et la violence, physique ou symbolique(et incluant la question des représentations). Le titre reste à débattre. La première version de l’appel à communication est quasiment terminée ; après un échange avec le comité de rédaction, elle pourra être envoyée à la traduction. L’appel serait ainsi envoyé en octobre (par ex. en même temps que la nouvelle maquette, voir cidessous), pour un délai fin mars, éventuellement fin avril. Il s’agit d’un domaine de recherche encore en friche, qui pourrait mobiliser à la fois les chercheuses et chercheurs qui travaillent directement à partir de cette problématique que d’autres qui pourraient envisager leur recherche sous cet angle particulier. Dans une perspective optimiste (afflux de contributions de qualité), un dossier en deux parties est envisagé. La première serait plus théorique, présentant notamment l’état de l’art ; son originalité serait aussi de présenter des entretiens avec des « grands noms » (français ou étrangers) qui se sont attelés à ce thème. La deuxième partie serait plus empirique, déclinant la problématique sur plusieurs terrains.

18Pour 2010, trois appels à contributions sont envisagés. Chacun de ces dossiers peut bénéficier d’une approche pluridisciplinaire.

19Premièrement, un dossier coordonné par Marwan Mohammed et Dominique De Fraene sur les bandes, spécialement dans leur rapport à l’État (sous tous rapports, répression et régulation mais aussi catégorisation par ex.).

20Deuxièmement, un dossier coordonné par Cédric de Bellaing (à la recherche de l’autre membre du binôme) sur la gestion policière des espaces sociaux spécifiques, confinés ou circonscrits(un stade, mais aussi une manifestation par ex.).

21Troisièmement, un dossier coordonné par Virginie Gautron et Christian Mouhanna sur les « fichiers» (Stic, Edvirsp, Cristina et leurs ami(e)s…).

II. Points annexes concernant les dossiers et les publications

22La revue se fixe de publier deux dossiers thématiques par an. Pour cela, elle lancera trois appels à contributions par an. Certains peuvent s’adosser à des journées d’étude préparatoires : aux coordinateurs de le déterminer. Une fois que le dossier est bouclé, la mise en ligne de toutes les contributions se fait en même temps. Parallèlement, la revue publie bien évidemment des articles tout au long de l’année, sans échéance particulière ; c’est la force d’une revue électronique que de pouvoir s’épargner les délais de publication parfois très longs des revues papier. Ne pas hésiter, donc, à signaler aux collègues la possibilité de soumettre un article à Champ Pénal.

23La forme « dossier » pose la question de l’évaluation des articles, dans la mesure où les coordinateurs du dossier se retrouvent de fait en position d’évaluateurs. Ils sont aussi les seuls à avoir une vision d’ensemble des contributions proposées. A priori, deux évaluations en aveugle, comme d’habitude, seront mises en place pour chaque article.

24Dans cette optique, le comité de rédaction peut tout à fait faire appel pour les évaluations à des spécialistes du domaine extérieurs à la revue, ce qui est aussi un moyen de la faire connaître et de la valoriser auprès de la communauté.

25De plus, il faudrait traduire les appels à communications en anglais. Ceuxci étant courts, cela ne devrait pas trop poser le problème ; mais mieux vaut être rapide pour envoyer les deux versions, française et anglaise, en même temps. La revue fera appel à ses traducteurs habituels, notamment Uri Ben-Gal. Son travail est jugé tout à fait satisfaisant, et le bureau devrait accentuer ses efforts pour le payer plus rapidement.

26En complément des dossiers (et donc au préalable, dans les appels à contributions), la revue pourrait signaler qu’elle est intéressée par des lectures critiques d’ouvrages en lien avec la problématique du dossier. Elle pourrait même proposer une petite liste d’ouvrages à cet effet. Sans se faire d’illusions sur le succès de l’opération, cela pourrait être l’occasion pour de jeunes doctorants, qui ne sentent pas forcément de proposer un article, de s’aguerrir par l’exercice du compte rendu de lecture.

III. La nouvelle maquette

27Après un aller-retour entre Champ Pénal et Revues.org sur la base de deux propositions (dont les photos d’écran ont circulé pendant l’A.G.), la version finale de la nouvelle maquette est imminente. Le rendu visuel est incomparablement meilleur que celui de la version actuelle. Parmi les nouveautés permises par cette nouvelle version, citons la possibilité de placer des illustrations et tableaux/graphiques au sein même du texte (sans les rejeter en un fichier annexe comme actuellement), ainsi que la génération automatique de fichiers au format .pdf. De manière générale, les fonctionnalités sont améliorées : notes placées sur les côtés du texte et non à la fin, onglets pour les résumés, etc. Les articles seront aussi mieux reliés entre eux : cela permettra par exemple de lier plus facilement un article en Variaqui réagit à (et donc s’inscrit dans) un dossier publié précédemment. Grâce à ces nouvelles possibilités iconographiques, il serait aussi possible, éventuellement en créant une rubrique spécifique (« Vignette », propose Martine Kaluszynski), de publier des textes qui partent d’une image, ou d’une pièce d’archives qui serait reproduite, etc.

28Le contenu de la revue a pour l’instant été migré vers un site « caché » qui fonctionne avec la nouvelle mouture du logiciel Lodel. La maquette sera en quelque sorte rajoutée pardessus. L’inconvénient est donc que le site est pour l’instant bloqué, au sens où nous ne pouvons pas faire d’actualisations. En principe, cela devrait être prêt pour la mi-octobre.

29Il est regrettable que l’éditorial rédigé par Nicolas Carrier et Gilles Chantraine ne soit pas plus visible ; il sera remis en « une » avec la nouvelle version, de même que les appels à contributions et chaque nouvelle publication.

30Les nouvelles sont plutôt bonnes en ce qui concerne les propositions d’articles : 5 articles (incluant une longue note méthodologique pour la rubrique « confrontations ») ont été proposés depuis juin 2009. L’un a été évalué positivement, avec demandes de modifications mineures. Plusieurs articles et fiches de lecture sont prêts à être mises en ligne ; l’affichage public de la nouvelle maquette sera donc accompagné de la mise en ligne de nouveaux textes. Cette coïncidence heureuse sera l’occasion de faire connaître largement la revue.

IV. Statuts et Organes

31Suite à la démission d’André Cellard, Grégory Salle prend la place de « rédacteur en chef » suite à un vote à l’unanimité. Pour simplifier l’organigramme, cette position est supprimée telle quelle du bureau ; le rédacteur en chef est intégré au comité éditorial en lieu et place de l’appellation « rédacteur adjoint ».

32L’art. 7 est désormais ainsi rédigé :

33Art. 7 Le Conseildésigne, en son sein, un bureau exécutifconstitué d’un représentant légal, d’un trésorier et d’un secrétaire de rédaction. Leur mandat est de trois ans, renouvelable une fois. Mettant en œuvre les décisions des assemblées générales ordinaires ou extraordinaires (V. Art. 21 et 22), le bureau exécutifgère la revue au quotidien. Il définit lui-même ses méthodes de travail. Il est animé par le représentant légal.

34Le Bureau exécutif et le Comité de rédaction sont désormais ainsi composés :

35Bureau exécutif

36Représentant légal : Thierry Godefroy

37Trésorier : Xavier Lameyre.

38Secrétaire de Rédaction : Dominique Robert

39Comité de Rédaction

40Directeur éditorial : Gilles Chantraine

41Rédacteur en chef : Grégory Salle

42Délégués éditoriaux : Martine Kaluszynski, Nicolas Carrier, Bruno Gravier, Jean-François Cauchie, Jacques Faget, Frédéric Ocqueteau.

43La cooptation dans le conseil scientifique de Virginie Moulin (Maître de Conférences en psychologie pathologique et criminologique à l’université de Rennes II) est également adoptée à l’unanimité.

V. Divers

44La rubrique « Lectures et confrontations » est scindée en deux, pour bien distinguer deux types d’exercice différent. La rubrique « confrontations » est toujours confiée à Bruno Gravier ; la rubrique « lectures » est désormais confiée à Frédéric Ocqueteau.

45Les BQR universitaires pourraient être une source de financement utile pour Champ Pénal, pour organiser une journée d’étude, pour faire traduire un ou plusieurs articles, ou pour payer la possibilité de figurer dans les bases de données bibliographiques angloaméricaines. Gilles Chantraine et Grégory Salle envisagent de déposer une demande en ce sens à l’université Lille 1 fin 2009. D’autres possibilités peuvent s’y ajouter. Cela pourrait conforter la position de la revue en vue de son soutien par l’INSHS du CNRS en 2010. À cet égard, il pourrait être judicieux de préciser que le comité scientifique et d’orientation constitue bien un comité de lecture au sens académique ; une mention en ce sens (qui préciserait aussi l’évaluation en double aveugle) devrait être ajoutée dans la nouvelle version du site.

46Par ailleurs, pour que chaque membre du comité scientifique ait une idée des articles soumis, et puisse éventuellement se proposer comme 3ème évaluateur (outre les deux choisis par le directeur éditorial), il a été décidé que le rédacteur en chef tienne toutes et tous au courant, dès lors que les deux évaluateurs ont déjà été désignés.

47Il serait souhaitable, pour l’AG annuelle (juin 2010), de réitérer l’expérience de 2009 : exposés le matin, AG proprement dite l’aprèsmidi. Chacun(e) est invité(e) à proposer des noms. De manière générale, les membres de la revue expriment le désir de se voir plus souvent en chair et en os : une AG par an semble insuffisante. D’ailleurs, il a été décidé de préparer une mise à plat de l’ensemble des règles et statuts de la revue pour la prochaine AG pour en assurer la cohérence.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Compte rendu de l’AG de septembre 2009 », Champ pénal/Penal field [En ligne], Assemblées Générales, mis en ligne le 23 octobre 2009, consulté le 29 mai 2017. URL : http://champpenal.revues.org/7471

Haut de page

Droits d’auteur

© Champ pénal

Haut de page
  • cnrs
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org